Edizione diplomatico-interpretativa

Versione stampabilePDF version
  li rois de nauare
Li Rois de Navare
  I
Coustume est b(ie)n
quant ontient vnpri
son. con neleueut oir
neescouter. car nule ri
ens ne fet tant cuerfe
lon. (con)grant pouoir. qui
mal en ueut vser. por
ce dame de moi mestu
et douter. car ie ni woil
parler de raencon. nes
tre ostagier senbele
guise non. auec tot
ce nen puis ie eschaper
Coustume est bien, quant on tient un prison,
c'on ne le veut oir ne escouter,
car nule riens ne fet tant cuer felon
con grant povoir, qui mal en veut user.
Por ce, dame, de moi m'estuet douter,
car je n'i woil parler de raençon
n'estre ostagier s'en bele guise non,
avec tot ce n'en puis je eschaper.
II
Hvne chose ai aucuer
grant soupeson. (et) cest
la riens qui plus me fet
douter. car tant de
gent li uont toz enui
ron. ie sai deuoi que cest
por moi greuer ades
dient dame on vos ueut.
guiler. mes il mentent li
losengier felon. ja par
amors namera riches
hon. car qui plus a melz
doit amors garder.
Hune chose ai au cuer grant soupeson,
et c'est la riens qui plus me fet douter,
car tant de gent li vont toz environ.
Je sai de voi que c'est por moi grever;
Ades dient: -Dame, on vos veut guiler!-
Mes il mentent, li losengier felon!
-Ja par amors n'amera riches hon-
car qui plus a melz doit amors garder.
  III
Se
madame ne ueut am(er)
nului. moi ne autrui
.v. cens m(er)cis lenrent.
quases ia dautres que
ie ne sui. tant ai de mal
(et) depaine (et) dennui. q(ua)nt
me couuient dire adieu
uos conmant
Se ma dame ne veut amer nului,
moi ne autrui, V cens mercis l'en rent,
qu'ases i a d'autres que je ne sui.
Tant ai de mal et de paine et d'ennui
quant me couvient dire: - A Dieu vos conmant!-
  IV
Vos sa
uez b(ie)n (com)ne q(ue)noist enli
ce (com)q(ue)noist en autre pla
inement. ma grant folie
onques uoir ne quenui
tant ai ame defin cuer
loiaument. mes vne
riens me fet alegeme(n)t
quen esp(er)ance ai vn poi
derefui li oiselet sen vet
ferir el glui. quant il
ne puet trouuer aut(re)
garant.
Vos savez bien c'om ne quenoist en li
ce c'om quenoist en autre plainement.
Ma grant folie onques voir ne quenui
tant ai amé de fin cuer loiaument,
mes une riens me fet alegement:
qu'en esperance ai un poi de refui.
Li oiselet s'en vet ferir el glui
quant il ne puet trouver autre garant.